TotalEnergies doit stopper ses projets EACOP et Tilenga en Ouganda

Image

« En Afrique, de la même manière qu’en Russie, TotalEnergies persiste à favoriser l’exploitation des énergies fossiles au détriment des droits humains et de l’environnement, particulièrement en Ouganda et en Tanzanie à travers les projets Tilenga et EACOP. 

Les projets Tilenga et EACOP, c’est 190 000 barils par jour et le plus grand (1443 km) oléoduc chauffé au monde. Il traversera deux pays, de nombreuses réserves et aires protégées, il menace d’extinctions des espèces classées sur la liste rouge de l’UICN et menace de contamination les deux plus grandes réserves d’eau douce d’Afrique de l’Est, les lacs Victoria et Albert, menaçant ainsi l’accès à l’eau potable et à la nourriture pour plus de 40 millions de personnes. 

[…]

Parce que l’avenir ne se trouve ni dans l’exploitation des humains, ni dans celle du pétrole, TotalEnergies doit immédiatement stopper le développement de ses projets EACOP et Tilenga en Ouganda et en Tanzanie. C’est pourquoi nous vous demandons, Monsieur le Président de la République, ainsi qu’au gouvernement, de stopper tout soutien diplomatique à ces projets climaticides, qui vont à l’encontre de l’ambition climatique prônée par la France sur la scène internationale. »

Vous pouvez retrouver notre tribune d’interpellation publiée dans Le Monde ici :

https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/03/28/totalenergies-doit-stopper-ses-projets-eacop-et-tilenga-en-ouganda_6119509_3232.html