Prix des énergies : des annonces gouvernementales insuffisantes et en trompe-l’oeil !

Pour le gaz et l’électricité, le principe d’un “bouclier tarifaire” peut sembler séduisant mais est en fait un effet trompe-l’oeil : tel qu’annoncé, il s’agit uniquement d’une “avance de trésorerie” pour les ménages (qui serait suivie d’un rattrapage pour les consommateurs au printemps, voire d’une nouvelle hausse !). Cela rappelle le vrai-faux blocage des prix tenté par Ségolène Royal en 2014 !
 
Je déplore qu’aucune évolution du chèque énergie n’ait été décidée à ce stade par le gouvernement, ni en montant ni en nombre de ménages concernés. Regrettable aussi qu’il n’y ait eu aucune annonce nouvelle sur les aides à la rénovation énergétique globale ou les aides au changement de véhicule. Il reste pourtant tant à faire pour accélérer la transition écologique, diminuer les consommations d’énergie, améliorer nos vies, préserver le pouvoir d’achat et s’affranchir des aléas des prix de l’énergie. 
 
Face à la hausse historique des prix de l’énergie, le gouvernement  a manqué d’anticipation et ne semble toujours pas avoir pris la mesure de la crise énergétique et de la situation des ménages. N’a-t-il rien appris de la crise de 2018 ? Pourquoi s’obstiner et ne pas écouter les citoyennes et les citoyens, notamment des classes moyennes ? 


Matthieu Orphelin 
Député écologiste de Maine-et-Loire