Elections législatives 2022 – Déclaration de Matthieu Orphelin

Se représenter pour un second mandat de député ou pas ? Question simple en apparence ! Mais celles et ceux qui me connaissent savent combien y répondre était pour moi complexe. J’ai longuement mûri la décision que je rends publique ce jour.

Politiquement, tout me pousse à y retourner.

Le travail fait depuis 5 ans, à l’Assemblée et en circonscription. Le bilan des combats gagnés et perdus, à retrouver via ce lien, loin de l’auto-glorification habituelle dans ce type d’exercice, montre l’étendue du travail réalisé. Certains députés pensent « n’avoir servi à rien », ce n’est pas mon cas. La liste des avancées qu’il reste à conquérir, et elles sont nombreuses, dessine un projet politique nouveau et fort pour les prochaines années, pour améliorer la vie des gens et répondre aux urgences environnementales et sociales.

Le fait d’avoir réalisé en Pays de la Loire, aux régionales 2021, le plus haut score des écologistes en France, à la tête d’un collectif inédit, que beaucoup jugeaient impossible, liant citoyennes, citoyens et 10 partis politiques. Les scores inédits et exceptionnels obtenus sur la circonscription lors de ce scrutin, dont 44% à Angers, me plaçant en position très favorable pour la réélection à l’Assemblée.

La nécessité de refonder la place de l’écologie en politique. La tristesse de voir les écologistes et les partis de gauche se lancer en 2022 dans des guerres fratricides et préférer perdre seuls que de gagner ensemble. Je sais que des millions de citoyennes et citoyens sont découragés par cette situation et qu’ils attendent autre chose.

Les encouragements, chaque jour, pour que « j’y retourne ». Je remercie les citoyennes et citoyens de leur confiance et des messages quotidiens, tout au long du mandat, qui m’ont donné tant d’énergie et la force de me battre. Les turbulences de fin 2021 ont encore renforcé ce soutien si précieux.

Le fait que j’aime la politique et que j’ai aimé chaque jour de ce mandat, même les difficiles (et il y en a eu beaucoup). C’est un honneur d’avoir pu servir notre beau pays et ses citoyennes et citoyens.

 

Mais personnellement, la décision est plus complexe. Il y a les vraies raisons. Celles dont on ne parle jamais, par pudeur.

La volonté de ne pas devenir, à mon tour, un professionnel de la politique et donc, la nécessité de retourner travailler.

Mon burn-out fin 2019, dont je n’ai jamais parlé avant aujourd’hui, diagnostiqué par mes médecins qui m’ont parfaitement accompagné dans le traitement et la guérison. Il faudra un jour lever le tabou sur cette maladie pour mieux la prévenir.

L’équilibre de la vie personnelle et familiale. Mon compagnon, mes enfants, ma famille et mes proches ont toujours été présents, avec douceur. Je les en remercie et mesure les efforts que cela leur a demandé. La vie de député est profondément exaltante mais si déséquilibrée. Et c’est une vie publique.

La nécessité et l’envie de me ressourcer, de me régénérer, de mener différemment mes combats.

 

J’ai décidé de ne pas me représenter aux législatives 2022. C’est une décision lourde et difficile. Beaucoup de choses vont me manquer et il faudra que je vive avec ce manque et que je l’apprivoise. Je pars avec le sentiment du devoir fait. Je ne baisse pas les bras, bien au contraire et continuerai bien sûr, chaque jour, à servir l’écologie et la solidarité, les combats de ma vie. A très vite donc !

 

PJ : Bilan de mandat 2017 2022 – Matthieu Orphelin