5ème vague : agir avant, qu’une fois de plus, il ne faille reconfiner ou remettre le couvre-feu

La situation épidémiologique s’est très fortement dégradée au cours des dernières semaines avec une cinquième vague marquée par une forte hausse de l’incidence et une accélération nette au cours des derniers jours, avec +35% d’entrées en réanimation par semaine. Je ne comprends pas que le gouvernement n’applique pas immédiatement les dernières recommandations du conseil scientifique de samedi 20 novembre, qui alerte sur l’impact marqué sur le système de soins à partir de décembre et qui insiste sur la nécessité d’anticiper.1

Les mesures préconisées par le conseil scientifique sont connues, et permettraient de réduire la circulation du virus :

  • Facilitons l’accès aux tests en les rendant immédiatement de nouveau gratuits
  • Renforçons la primo-vaccination et le rappel pour les plus fragiles d’entre nous en mettant en œuvre tous les moyens “d’aller-vers” (rendez-vous avec le médecin traitant notamment)
  • Redoublons d’attention sur l’application des gestes barrières
  • Déployons stratégiquement des détecteurs de CO2
  • Élargissons le télétravail là où c’est possible

Alors que l’éreintement de notre système de soins est insupportable, il est crucial d’anticiper et d’agir dès maintenant pour ne pas pousser un peu plus à bout les personnels soignants et autres professions essentielles qui nous ont permis de faire face depuis près de deux ans au Covid-19.

Enfin, le Président doit rassembler sans délai les forces politiques et arrêter de décider tout seul. Ensemble, décidons quelles mesures doivent être prises : s’il faut aller vers de nouvelles mesures de restriction pour éviter une fin d’année irrespirable, n’attendons pas !

Matthieu Orphelin

député écologiste de Maine-et-Loire

1https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/avis_conseil_scientifique_20_novembre_2021_modifie_22_novembre_2021.pdf