Vote solennel – Loi d’orientation des mobilités

Je voterai pour la loi d’orientation des mobilités demain dans l’hémicycle (puisqu’aucune de ses dispositions ne va dans le mauvais sens), mais sans enthousiasme car le texte ne me paraît pas à la hauteur de la crise climatique que nous traversons.
 
On avance, mais pas assez vite : le Gouvernement a refusé les options les plus ambitieuses pour une mobilité vraiment durable (généralisation du forfait mobilités durables, préparation d’une contribution climat du secteur aérien, objectif suffisamment ambitieux de fin de vente des voitures essence et diesel et d’accompagnement des salariés et des territoires). Les chantiers sont cependant ouverts et nous pourrons aller plus loin dans les prochaines années.
 
Par ailleurs, le report de la question du financement des mobilités au projet de loi de finances 2020 me paraît une vraie erreur. Nous devons annoncer sans tarder comment seront financés les + 600 M€/an d’investissements prévus.
  
Matthieu Orphelin
Député de Maine-et-Loire