Une étape importante vers la création d’un fonds pour l’indemnisation des victimes des produits phytopharmaceutiques

La baisse de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques est un objectif essentiel. Il faut cependant gérer les conséquences de tant d’années où leur utilisation a conduit à des conséquences graves sur la santé de citoyens, dont des agriculteurs en premier lieu.
 
Nous nous félicitons de l’esprit constructif de tous et du consensus trouvé ce matin par les collègues en commission (à la quasi-unanimité) pour la concrétisation d’un fonds pour l’indemnisation des victimes des produits phytopharmaceutiques. La création du fonds est confirmée dès le 1er janvier 2020, comme nous l’avions proposé et voté dans la loi agriculture et alimentation.
 
Restera à définir le mode de financement le plus adapté, différentes options sont sur la table et la recherche de consensus doit se poursuivre, en veillant à ce que la contribution des grandes firmes qui commercialisent ces produits soit la plus significative possible.
 
Rendez-vous en hémicycle jeudi 31 janvier 2019.
 
 
Matthieu Orphelin, député du Maine-et-Loire
Sandrine Le Feur, députée du Finistère