Tirons les leçons de cette nouvelle canicule !

Sécheresse et conséquences dramatiques pour l’agriculture, conditions de travail insupportables et secteurs économiques touchés de plein fouet, centrales nucléaires à l’arrêt malgré le pic de demande électrique, trains au ralenti, îlots de chaleur dans les villes et les quartiers… Cette seconde canicule de l’année démontre, s’il en était encore nécessaire, que notre société n’est en rien préparée à affronter les conséquences des dérèglements climatiques.
Cet été 2019 est pourtant la bande-annonce de ce qui nous attend plus fréquemment demain et les scientifiques ne laissent guère de doutes : les vagues de chaleur seront demain plus fréquentes, plus intenses et plus longues. Il est grand temps d’enfin considérer l’adaptation au changement climatique comme une priorité.
Ne pensons pas seulement aux mesures d’urgence, il faut aller plus loin. Des solutions existent et pourraient être beaucoup plus largement déployées : accompagnement des acteurs (collectivités, agriculture, etc.) dans des plans d’adaptation au changement climatique, renforcement des efforts de recherche et de prospective, végétalisation des villes, rafraîchissement à faible consommation et rénovation énergétique des bâtiments, évolution du code du travail… 
J’appelle le gouvernement à mettre ce sujet à l’ordre du jour du prochain Conseil de défense écologique dès la rentrée, et à lancer une mobilisation générale des acteurs sur les territoires.
 
Matthieu Orphelin
Député de Maine-et-Loire