Sécurité à vélo : des propositions très concrètes

Un vélo blanc sera posé, mardi 9 avril à 14h15, à l’angle du pont de la Concorde et du quai d’Orsay pour attirer l’attention des usagers sur le caractère accidentogène de cette zone après le tragique accident l’an dernier d’Armelle Cizeron, collaboratrice à l’Assemblée nationale. A cette occasion, 177 députés proposent deux amendements au projet de loi d’orientation des mobilités pour renforcer la sécurité des cyclistes.

Emmenés par un petit groupe de députés qui a travaillé sur ce sujet depuis un an avec la famille d’Armelle Cizeron, les députés présentent ces amendements, dans une logique transpartisane, afin de :

Matérialiser, par des autocollants, les angles-morts sur les poids-lourds pour les rendre visibles par les usagers vulnérables;
Donner la possibilité aux maires de restreindre la circulation en ville des poids-lourds dépourvus de dispositif de détection des usagers vulnérables.

Ces amendements seront discutés au cours de l’examen du projet de loi d’orientation des mobilités à l’Assemblée nationale à partir du 15 mai.

Matthieu Orphelin, Guillaume Gouffier-Cha, Jeanine Dubié, Barbara Pompili, Jean-Marc Zulesi, Damien Pichereau, Pierre Person, députées et députés