Rénovation énergétique : vers plus d’efficacité et des aides mieux ciblées, mais il faudra plus de moyens !

La conversion du Crédit d’Impôt pour le Transition Énergétique en prime dès la réalisation des travaux est une bonne mesure qui figurait dans le programme présidentiel. Elle doit permettre un meilleur fléchage vers les ménages les plus modestes et un soutien aux travaux les plus efficacesElle se met cependant en place dans un contexte budgétaire trop contraint qui brouille les messages et réduit le volume d’aides directes accordées par l’Etat (baisse de l’enveloppe budgétaire de l’Etat).
 
Il est urgent de changer de rythme, et les premiers chiffrages du projet de loi de finances ne sont pas suffisants pour cela. Les moyens consacrés à la rénovation énergétique doivent être accrus ! Dans le cadre du projet de loi de finances 2020, je porterai des propositions pour que la rénovation énergétique des logements s’accélère et notamment pour :
  • Rendre éligibles aux nouvelles primes les propriétaires bailleurs afin de lutter contre la location de passoires énergétiques ;
     
  • Prévoir une aide spécifique supplémentaire pour les rénovations globales performantes, y compris pour les ménages les plus aisés ; 
  • Renforcer le barème des nouvelles primes vers les travaux les plus efficaces en termes de gain d’efficacité énergétique (en s’assurant par exemple que les aides sur les rénovations performantes soient plus intéressantes pour les ménages que le cumul des aides pour des gestes uniques, moins efficaces en termes d’économie d’énergie) ;
  • Prévoir un point trimestriel pour ajuster à la hausse les enveloppes budgétaires en fonction de la demande effective des ménages, afin de ne pas freiner artificiellement les travaux de rénovation énergétique ;
  • Lutter contre le démarchage en interdisant aux entreprises de démarcher à domicile et par téléphone pour des travaux de rénovation énergétique (en particulier pour les offres « isolation à 1 € ») afin de garantir la qualité des conseils et des travaux entrepris et lutter contre le harcèlement téléphonique dont souffrent nombre de citoyens.