Référendum d’Initiative Citoyenne et Glyphosate : sortir des postures !

Ce jeudi 21 février, les propositions de loi portées par la France Insoumise seront débattues à l’Assemblée Nationale.
Sur le Référendum d’Initiative Citoyenne, le débat au parlement est utile car c’était l’une des revendications de nombre de gilets jaunes. On peut malheureusement craindre qu’il soit peu productif. Et pourtant, un RIC bien encadré peut être un outil nouveau et utile pour renforcer notre démocratie représentative. En revanche, je ne suis pas favorable à ce qu’il puisse être, comme proposé par la France Insoumise, révocatoire pour les élus (les élections sont là pour cela) ou abrogatif (pouvoir annuler par référendum des lois, y compris certaines votées récemment ou celles concernant des droits fondamentaux, me parait périlleux et source d’instabilité).
Sur la sortie du glyphosate, la proposition de la France Insoumise (interdiction totale du glyphosate dès novembre 2020, sans aucune exception) n’est pas adaptée et pas en phase avec ce que j’avais proposé en mai 2018 (interdiction mi 2021, mais avec exceptions pour les impasses techniques et pour ne laisser aucun agriculteur sans solution). Le débat risque d’être assez stérile en hémicycle, ce qui est malheureusement habituel sur ce sujet. Je porterai des amendements, en particulier pour que l’accompagnement des agriculteurs soit renforcé. Nous ne sommes pas au bon rythme sur la sortie du glyphosate. Il aurait été opportun que le gouvernement profite de ce débat parlementaire pour proposer de légiférer par ordonnance d’ici 12 mois si les progrès n’étaient pas suffisants, traduisant ainsi les engagements pris.
Matthieu Orphelin
Député de Maine-et-Loire