Réaction Matthieu Orphelin à la décision du Conseil constitutionnel sur la loi anti-casseurs

Nous étions nombreux à avoir de gros doutes sur l’interdiction administrative de manifester.
La décision du Conseil Constitutionnel de censurer cet article de la loi anti-casseurs montre que ces doutes étaient justifiés.
D’autres dispositions de cette loi, qui étaient au contraire utiles (possibilité de fouille des voitures et des sacs aux abords des manifestations, interdiction de dissimulation du visage) sont quant à elles validées.
Cette séquence politique doit être riche d’enseignements pour tous.

Matthieu Orphelin
Député de Maine-et-Loire