Réaction de Matthieu Orphelin à l’intervention d’Emmanuel Macron

Une seule certitude ce soir : le déconfinement ne se fera pas en un jour, du jour au lendemain. Ce sera long, progressif, difficile. Énoncer cette vérité était nécessaire.

Le covid-19 aggrave les inégalités. Il était utile d’annoncer une mesure sociale ; l’aide exceptionnelle aux familles et aux étudiants les plus précaires était impérative. Restent à définir le niveau de cette aide et ses critères d’attribution. Elle doit être suffisamment importante et large pour préserver la dignité de toutes et tous.

Autre mesure annoncée, la réouverture des établissements scolaires à partir du 11 mai. Cette décision, si elle se concrétise, permettra de ne pas laisser les inégalités s’accroître en raison de la fracture numérique. D’ici là, il faut continuer de soutenir les enseignants, parents et élèves.

Je salue également l’engagement d’annuler massivement les dettes des pays africains pour les aider à faire face à la crise sanitaire et économique. A concrétiser rapidement.

Je regrette que le Président n’ait pas abordé plus en détail les conditions de préparation du “jour d’après”, mais j’ai bien noté que les composantes de la Nation seront mobilisées pour le planifier.

Enfin, cette crise doit être l’occasion de refonder totalement nos politiques publiques. Nous devons tous nous réinventer, y compris le Président, comme il l’a dit lui même. Est-ce que cela marque le début d’un vrai tournant, pour refaire société et bâtir ensemble un nouveau projet plus résilient tourné vers la sobriété ? L’avenir nous le dira !

 

Matthieu Orphelin, député de Maine-et-Loire