Réaction aux annonces du Premier Ministre : des millions de foyers en plus accompagnés dans la transition énergétique !

Je salue les mesures annoncées par le Premier Ministre ce matin qui illustrent parfaitement notre volonté d’engager résolument le pays dans la transition énergétique et la sortie des énergies fossiles, tout en accompagnant au mieux ceux qui en ont le plus besoin ou n’ont pas encore d’alternatives. Ces mesures représentent un effort budgétaire de 500 millions d’euros et seront mises en place dès janvier 2019.

L’élargissement du chèque énergie à 2 millions de foyers supplémentaires (qui s’ajoute à la hausse de 50 € pour les 4 millions qui le touchaient déjà) est un effort inédit.

Des réponses nouvelles aux ménages les plus exposés aux prix hauts du pétrole sont apportées :

    • L’élargissement des indemnités kilométriques pour les gros rouleurs en petites cylindrées (effectuant plus de 60/70 kilomètres par jour).
    • La mise en place d’une super prime à la conversion (jusqu’à 4 000 € pour l’acquisition de véhicules neufs ou d’occasion essence ou diesel et 5 000 € pour l’achat d’un hybride ou électrique) sous conditions de ressources pour 20% des ménages les plus modestes ou pour ceux qui roulent plus de 60-70 kilomètres par jour.

L’objectif global de primes à la conversion est doublé sur le quinquennat pour parvenir à 1 million de véhicules.

La mise en place anticipée du forfait mobilité durable, via des aides au covoiturage montre que l’avenir est aussi aux alternatives à la voiture.

Enfin, l’introduction d’une prime à la conversion pour le remplacement des chaudières fioul permettra à 4 millions de foyers de se tourner vers un mode de chauffage plus propre. L’objectif est de faire disparaître les chaudières au fioul comme mode de chauffage individuel d’ici 10 ans.

Le gouvernement prouve que l’accompagnement des ménages modestes ou aux revenus moyens dans la transformation écologique est plus que jamais une priorité, en appui au basculement vers la fiscalité écologique. Ces mesures annoncées par le gouvernement sont une réponse forte et massive à ceux qui, en particulier sur les territoires ruraux, avaient le sentiment d’être oubliés ou laissés sans solutions.