Politique migratoire : un humanisme timide face aux assauts xénophobes

Alors que l’extrême-droite et certains députés républicains ont affiché aujourd’hui de tristes convergences dans des discours xénophobes démagogiques et électoralistes, le gouvernement a quant à lui choisi aujourd’hui des mots plutôt équilibrés, sans pour autant rassurer complètement sur tous les aspects du défi humain et social que représente l’enjeu migratoire. Il faudra s’assurer que des décisions suivent bien dans les semaines et mois à venir, notamment sur des avancées pour l’intégration, sur la préservation de l’aide médicale d’urgence ou encore sur la mise en place effective d’un  nouveau mécanisme de solidarité européenne sur le sauvetage en mer. Enfin, je regrette que le sujet de l’anticipation des migrations environnementales et climatiques ait été encore une fois quasiment passé sous silence.
Matthieu Orphelin 
Député de Maine-et-Loire