Le 18 juin 2017, j’ai été élu député de la première circonscription du Maine-et-Loire. Rendre compte aux citoyen-nes est essentiel. Ce qui a été fait, ce qu’il reste à faire, sans autosatisfaction et en évoquant aussi les sujets difficiles.
Ma feuille de route : concrétiser la transformation portée dans notre projet, être utile pour le pays, pour notre territoire et pour les citoyennes et citoyens, qu’ils aient ou non voté pour la majorité à laquelle j’appartiens.

Un an déjà !

Vous connaissez mes convictions : l’écologie et la solidarité sont impératives. Je continuerai à porter mes opinions avec sincérité, loyauté, mais aussi exigence. Depuis un an, au cours de mes nombreux déplacements sur les 22 communes de la circonscription, des centaines de rencontres avec les acteurs, des milliers d’échanges avec les citoyens, j’ai montré quel député je voulais être : dans l’action, le dialogue et le collectif. Une année de travail intense. Beaucoup reste à faire. Rien n’est simple. Avec ma suppléante Catherine Amiel et mon équipe, vous pourrez compter sur notre engagement total pour le territoire.

Le bilan des 6 mois

Sur beaucoup de sujets, j’ai privilégié un travail au plus près du terrain, des acteurs et de leurs réalités. J’ai ainsi eu le plaisir d’animer à Verrières-en-Anjou une réunion d’échanges entre le Premier Ministre Édouard Philippe, le secrétaire d’Etat au numérique, Mounir Mahjoubi, et les 22 Maires de la circonscription. Dans un échange de proximité direct et inédit, les Maires ont pu partager leurs inquiétudes et propositions sur des thématiques comme la lutte contre la désertification médicale, le pacte financier, les compétences des collectivités territoriales,les rythmes scolaires ou l’arrivée du haut puis du très haut débit.