Mon alerte au gouvernement sur la loi énergie-climat et sur la rénovation énergétique : sans des moyens supplémentaires et une volonté politique plus forte, les objectifs ne seront pas tenus !

Ce mercredi 11 septembre, l’Assemblée Nationale votera définitivement la loi Energie-Climat. Elle fixe de nouveaux objectifs pour la politique énergétique française et son pilotage, et consacre l’urgence écologique et climatique. Malheureusement, sur des sujets essentiels, la loi se contente de compromis trop peu ambitieux (par exemple sur la fin des passoires énergétiques).

Plus encore, que sont des objectifs sans des moyens adaptés et sans une volonté politique renforcée. Les travaux préparatoires au Projet de loi de finances 2020 sur la rénovation énergétique des logements ont révélé des craintes, partagées par de nombreux acteurs, tant sur l’enveloppe budgétaire globale que l’Etat va y consacrer que des améliorations et extensions nécessaires pour que ces dispositifs soient efficaces (en particulier concernant la transformation du CITE en prime). Je viens d’alerter vivement les 5 ministres concernés sur ces sujets essentiels (cf courrier en pièce jointe).

Matthieu Orphelin
Député de Maine-et-Loire

Consulter le courrier aux ministres sur la réforme du CITE