Mobilisation générale pour les quartiers populaires : une méthode et de nouvelles actions qui seront très utiles !

« Certains, plus intéressés par la stérile polémique que par l’avenir des quartiers populaires, avaient inutilement cherché à opposer politique pour les quartiers mise en place par Emmanuel Macron et propositions de Jean-Louis Borloo pour un programme d’actions banlieues. Pourtant, il n’en est rien et il suffisait de lire le rapport de M. Borloo pour voir les nombreuses convergences, tant sur la nécessaire mobilisation générale que sur les mesures : expérimentation puis généralisation des emplois francs, extension des classes de CP à 12 élèves, augmentation des moyens de l’ANRU et réduction des délais de prise de décision…

Cette convergence était aussi celle de nombreux intervenants ce matin : il faut plus qu’un énième plan banlieues ! C’est cette mobilisation générale de la société pour l’égalité de tous les territoires qui est nécessaire ! Les quartiers populaires sont une partie de la solution, en particulier sur l’emploi et il faut intensifier la lutte contre toutes les formes de discriminations.

Je salue la méthode proposée et les engagements supplémentaires annoncés par le Président de la République, et en particulier :

  • De nouvelles actions pour favoriser la recherche de stage pour les jeunes des quartiers populaires (notamment en leur proposant 30 000 stages de 3ième), qui n’ont pas les réseaux que d’autres peuvent avoir. C’est un vrai plus car c’est un facteur de discrimination très important : c’est d’ailleurs l’une des principales problématiques qu’abordent les collégiens et les professeurs lors de mes échanges dans les établissements scolaires des quartiers d’Angers !
  • L’accélération des décisions de l’ANRU pour la rénovation urbaine dont le lancement d’un programme « Coeur de quartiers » avec délai de réponse ramené à six mois.
  • Des financements supplémentaires pour accélérer l’ouverture places de crèches dans les quartiers prioritaires de la ville.

A Angers, les premières classes de CP à 12 élèves sont une vraie réussite et leur nombre sera triplé dès la rentrée prochaine. Le dispositif des emplois francs est expérimenté dans les 8 quartiers prioritaires de l’agglomération. J’appelle l’ANRU à définitivement acter au plus vite le projet de rénovation urbaine du quartier Monplaisir tant attendu depuis trop d’années par les habitants ! »