Matthieu Orphelin, député démissionnaire de LREM

“Nous ne sommes pas à la bonne échelle. Il faudrait faire dix fois plus.” Matthieu Orphelin, macroniste de la première heure, justifie sa démission du groupe La République en marche (LREM) à l’Assemblée nationale par le retard pris dans la transition écologique. Le député désormais non inscrit a fait sien le dernier diagnostic du Giec qui en appelle à un changement radical des politiques mises en œuvre d’ici 2030 pour limiter la hausse des températures de la planète à 1,5 °C. “C’est un plan Marshall qu’il faut mettre en œuvre” affirme-t-il tout en plaidant pour une “écologie positive et équitable”.

Consulter l’entretien du Nouvel Economiste