Donnons-nous les moyens pour que le Grand Débat soit une réussite et nous permette de sortir de la spirale des colères et des violences !

Seul un Grand Débat National réussi, et qui aboutira donc sur des décisions nouvelles et historiques, permettra de sortir notre pays de l’actuelle spirale des colères et des violences.

Bien sûr, tous, citoyens, gilets jaunes pacifistes, responsables politiques, devons prendre nos responsabilités et collectivement tout faire pour isoler et faire échouer les ultra-violents qui cherchent à mettre en péril notre République. Mais, pour retrouver un pays apaisé, faisons surtout du Grand Débat une réussite !

Aux leaders des oppositions de sortir des postures. Miser sur l’échec du grand débat est une bien triste conception du débat démocratique ; tenter d’instrumentaliser les colères est indigne.

À nous, majorité présidentielle et gouvernement, d’être clairs : OUI, sur les 4 thèmes du débat, les propositions qui sortiront des débats seront pleinement considérées et étudiées ; OUI, nous prendrons à son terme, des décisions historiques sur la transition écologique, la fiscalité, la démocratie et la citoyenneté, et la réforme de l’État ; OUI, nous infléchirons et améliorerons donc certaines de nos politiques pour les rendre plus efficaces et justes et pour sortir plus rapidement des crises sociales et environnementales.

Actons aussi une nouvelle méthode : plus sereine, plus apaisée, plus inclusive, plus collaborative. Au Président de la République et au gouvernement de réinitier sans délai un dialogue régulier et constructif avec les syndicats, associations environnementales, de consommateurs ou d’élus locaux, et autres corps intermédiaires dont les propositions seront si utiles dans le Grand Débat et dans ses suites.

Faisons aussi collectivement le pari de réinventer la démocratie participative. Les outils innovants ne manquent pas : mise en place d’une assemblée citoyenne, mais aussi grande consultation finale, sous la forme par exemple d’un référendum bien cadré et centré sur 4 ou 5 questions clefs. Ce sera un atout essentiel pour qu’un grand nombre de citoyens retrouve le goût de la démocratie.

Enfin, il faut investir beaucoup plus sur l’écologie, qui devient de plus -et à juste titre- si importante aux yeux des citoyens. La transition écologique n’est pas une option, des mesures d’accompagnement pour la réussir et garantir le pouvoir d’achat sont une nécessité.

L’Acte II du quinquennat commence dès maintenant !