Deux impératifs pour réussir la COP23 !

La COP23 qui débute ce lundi à Bonn est une COP technique mais néanmoins importante. Elle doit permettre de maintenir la dynamique de l’accord de Paris et de la renforcer. Cela passe par deux conditions impératives :

1. Chaque pays doit acter de nouvelles mesures concrètes pour accélérer ses efforts. L’écart entre les engagements actuels et ce qu’il faudrait faire est dramatique. Chaque année de perdue rend plus difficile encore l’atteinte de l’objectif de limiter le réchauffement à 2°C. Tout se joue d’ici 2020. Le dialogue prévu entre les Pays en 2018 pour rehausser l’ambition est fondamental et doit être ambitieux. Fin des énergies fossiles dont le charbon, financement de l’adaptation dans les pays les plus vulnérables, mobilisation des acteurs locaux… Beaucoup plus doit et peut
être fait ! La COP23 est une première étape pour acter cette accélération, le sommet du 12 décembre 2017 organisé à l’initiative d’Emmanuel Macron sera aussi une étape essentielle, notamment sur la question centrale des financements.

2. Ne pas laisser la délégation américaine rythmer les débats ou perturber les avancées. Trump veut sortir de l’accord de Paris mais cela prendra plus de trois ans. L’accord n’est pas renégociable sur l’ambition et il ne servirait à rien de scruter ou de surinterpréter les positions américaines lors de cette COP. Le reste du monde est mobilisé sur l’accord de Paris. Les Etats-Unis y reviendront un jour !