Des propositions concrètes sur le pouvoir d’achat et l’accompagnement dans la transition écologique pour sortir de la crise des gilets jaunes !

Ce samedi 1er décembre est une nouvelle journée de mobilisation des gilets jaunes, alors que commence le mois de décembre, si essentiel pour nos commerces et notre économie.

Imaginons et engageons ensemble la sortie de la crise des « gilets jaunes », pour retrouver l’apaisement.

Le dialogue entre les gilets jaunes et le gouvernement est engagé, une période de trois mois de concertation sur les territoires a été lancée par le Président de la République. Pour alimenter ce travail de construction commune, je porte des propositions concrètes sur le pouvoir d’achat et l’accompagnement dans la transition écologique :

  • Une prime mobilité-travail exceptionnelle et transitoire à destination des territoires ruraux et périurbains. Elle serait accordée, sous conditions de ressources, aux actifs (y compris demandeurs d’emplois et indépendants) de ces territoire (4,6 millions de bénéficiaires dans 88 % des communes), versée les années où le prix du baril est élevé. Il ne s’agit en rien d’une simple compensation des taxes mais au contraire d’une mesure de redistribution pour accompagner les plus impactés parmi les classes moyennes et ménages les moins aisés (retrouver la proposition jointe remise au gouvernement en juillet 2018, travaillée avec un panel d’économistes et deux collègues députés Hugues Renson et Guillaume Chiche). Cette prime pourrait aussi être élargie aux retraités et son montant reste à discuter.
  • De nouvelles mesures fortes pour accompagner, dès 2019, les Français sur la rénovation énergétique : 1/ avance du crédit d’impôt transition énergétique (CITE) pour tous les ménages des classes moyennes et ménages modestes, 2/ prime, sous condition de ressources, pour remplacer les fenêtres simple vitrage, 3/ extension du crédit d’impôt aux propriétaires bailleurs pour les inciter à faire des travaux qui bénéficieront aux locataires. Par ailleurs, sur la mobilité, la mise en place d’éco-prêts à taux zéro -et garantis par l’Etat- pour aider à financer l’achat de véhicules moins polluants serait une nouvelle avancée. Rappelons que les factures de carburant et de chauffage représentent souvent 15 % des dépenses des foyers. Les diviser par deux, c’est gagner 7 points de pouvoir d’achat !
  • D’acter une nouvelle méthode de dialogue sur les territoires. Elaboration d’une méthode de concertation admise par tous et associant des citoyens tirés au sort, animation des consultations territoriales confiée aux élus locaux, autant d’idées que nous portons, avec Bertrand Pancher, dans l’association Décider Ensemble.