Des choix ambitieux et assumés pour une nouvelle politique de mobilité !

Les premières orientations présentées ce jour par la Ministre chargée des Transports aux membres du Conseil d’Orientation des Infrastructures sont en phase avec ce que nous avions préconisé dans notre rapport, avec un scénario proche du scénario 2 recommandé : +300 M€ en 2019 puis +500 M€/an de 2020 à 2022 soit 13,4€ Mds€ pour 2018-2022.

Ces moyens financiers ambitieux (+40% par rapport au quinquennat précédent) seront centrés sur les mobilités du quotidien, choix nécessaire pour entamer une transformation des mobilités cohérente avec la transition écologique.

Une priorité assumée est aussi donnée à la régénération des réseaux existants, trop longtemps oubliée : Les travaux préventifs sur les infrastructures augmenteront ainsi de 70 % pour les routes et de 50 % pour le rail, par rapport à la décennie précédente.

Le gouvernement fait également le choix, toujours en cohérence avec nos préconisations, de lancer des appels à projets sur les transports collectifs en site propre, mais aussi sur l’innovation et les expérimentations des véhicules autonomes et, pour la première fois, sur les mobilités actives dont le vélo, où nous avions tant de retard.

Ces orientations sont une bonne base pour préparer les débats autour de la future loi d’orientation mobilités.