Dépenses de frais de mandat et RV avec les lobbys : mon bilan transparence pour le deuxième trimestre 2019

Comme je m’y étais engagé, je présente mon bilan trimestriel détaillé en termes de dépenses d’indemnité de mandat et de rendez-vous avec les lobbys. Je publie ces informations en ligne sur le site www.matthieuorphelin.org

Un agenda ouvert publié chaque mois

Sur le deuxième trimestre 2019, j’ai rencontré 139 représentants d’intérêts (lobbys) : fédérations professionnelles, acteurs économiques, associations, syndicats… Ces rencontres sont essentielles pour fabriquer la loi, mais j’ai choisi de les rendre publiques pour plus de transparence, de pertinence et pour permettre aux observateurs de mesurer l’empreinte législative des lobbys.

Le récapitulatif de ces rendez-vous reflète les lois ou actions sur lesquelles je me suis particulièrement mobilisé : Transparence des relations politiques-lobbys et démocratie participative (35 acteurs rencontrés) ; Projet de loi économie circulaire et Projet de loi Énergie-Climat (44) ; Projet de loi d’orientation des mobilités (27).

La liste des lobbys rencontrés depuis le début de mon mandat ainsi que les thèmes abordés lors des rencontres est disponible sur le site, avec un moteur de recherche par mots-clefs :
http://matthieuorphelin.org/agenda-ouvert

Comment ai-je dépensé mes frais de mandat au deuxième trimestre 2019 ?

De avril à juin 2019, j’ai dépensé 12 687€ soit 4 229€ par mois (ce qui représente 79% de l’avance de frais de mandat trimestrielle).

Tous mes frais sont justifiés dès le 1er € (je n’utilise pas la tolérance de 150 € non justifiés par semaine) et contrôlés par un expert-comptable. Pour ce trimestre, aucune facture n’est manquante.

La répartition des frais par grands postes de dépenses est la suivante :

Les frais liés à la permanence parlementaire (location des lieux, fonctionnement lié) représentent un budget mensuel de 1 108€. Ils sont en forte baisse par rapport au trimestre précédent (qui comprenait les frais liés à l’installation dans une nouvelle permanence).

Les frais de déplacements sont en hausse ce trimestre, en raison des déplacements plus nombreux de mes collaborateurs entre Angers et Paris au deuxième trimestre.

Les frais dits d’hébergement et de repas sont stables à 704€/mois. Cela inclut une partie des dépenses engagées pour mon hébergement à Paris, les déjeuners de travail au restaurant de l’Assemblée Nationale ou se déroulant à l’extérieur.

Les frais de communication et documentation s’élèvent à 112€/mois pour le deuxième trimestre.

Les frais de représentation et de réception, déjeuners ou dîners où j’invite des partenaires et acteurs de terrain ou de la société civile, sont en hausse à 1366€/mois). Cette hausse s’explique en particulier par des frais exceptionnels (participation à un séminaire payant, repas de travail avec une vingtaine de relais bénévoles, prise en charge à 100% de trois petits-déjeuners de travail réunissant à chaque fois une quarantaine de personnes du collectif Accélérons). 

Les dépenses de personnel sont en hausse ce trimestre pour atteindre 192€ par mois. Cela s’explique par les gratifications des stagiaires et étudiantes ayant participé à la rédaction des synthèses du Grand Débat.

L’utilisation de mon avance de frais de mandat depuis le début de mon mandat est disponible sur le site, avec un moteur de recherche par mots-clefs :
http://matthieuorphelin.org/frais-de-mandat/