Conseil de défense écologique : un peu plus d’écologie mais attention à ne pas tomber une nouvelle fois dans des demi-mesures !

Les annonces de ce jour vont dans la bonne direction mais le Gouvernement doit veiller à ne pas faire, une nouvelle fois, le choix des demi-mesures, comme c’est trop souvent le cas depuis trois ans, qui empêche de déployer massivement la transition. Deux exemples parmi d’autres :

● Le moratoire sur la construction de nouvelles zones commerciales en périphérie des villes est confirmé (avec cependant un flou sur les conditions de mise en oeuvre effective) mais n’intègre pas l’interdiction des nouveaux entrepôts Amazon. C’est pourtant une simple question de cohérence pour la lutte contre l’artificialisation des sols comme pour l’emploi : 1 emploi créé chez Amazon détruit 2,2 emplois dans les petits commerces !

● Le risque de demi-mesures est aussi là pour la rénovation énergétique. Par exemple, le décret pour introduire la performance énergétique parmi les critères de la décence d’un logement était attendu pour lutter contre la précarité énergétique mais le seuil fixé (>500 kWh/m2 par an) n’est pas assez ambitieux et ne correspond même pas à l’étiquette G du diagnostic de performance énergétique (>450 kWh/m2 par an) ! Des aides nouvelles pour les citoyens sont annoncées et tant mieux (nous les portions depuis des mois et le gouvernement les refusait) mais seulement à partir de début 2021. Enfin, pas d’annonces pour l’instant sur la reprise ou non des propositions de la convention citoyenne sur le climat sur les obligations et nouvelles incitations à la rénovation énergétique des passoires thermiques, et c’est bien dommage vu l’urgence.

Matthieu Orphelin
député de Maine-et-Loire