Climat et long terme dans la réforme constitutionnelle

Je me réjouis que le projet de révision constitutionnelle présenté ce jour par le Gouvernement prévoit d’inclure la lutte contre le réchauffement climatique dans la Constitution.

Toutefois, des améliorations à cette avancée pourront être réalisées sur trois points, sur lesquels je proposerai des évolutions lors du débat parlementaire :

– L’inscription de la lutte contre le réchauffement climatique à l’article 1 de la Constitution, plutôt qu’à l’article 34 ;

– La mention également, dans la même phrase, de la protection de la biodiversité ;

– La prise en compte des enjeux du long-terme dans la réforme du CESE, pour en faire une institution utile pour préparer l’avenir, en plus de son rôle de chambre de la société civile et de la participation citoyenne.