Ce sont la rénovation énergétique et les énergies renouvelables qu’il faut relancer dans la PPE, pas le nucléaire !

Une note préparatoire à la Programmation pluriannuelle de l’énergie, citée ce jour par des médias, semblerait promouvoir des mesures conséquentes pour relancer le nucléaire (préparation d’une série de nouveaux EPR, nouveaux petits réacteurs, prolongation des réacteurs existants…).

Je tiens à rappeler avec force :

  • Que la priorité de la PPE doit être la sobriété et la baisse des consommations, et notamment un plan de relance de la rénovation énergétique, plutôt qu’un plan de relance du nucléaire.
  • Que les énergies renouvelables sont aujourd’hui plus compétitives que des nouveaux réacteurs nucléaires. Coût objectif (non démontré !) envisagé dans la note pour l’EPR nucléaire : de 60 à 70 €/MWh. Prix moyens (réels !) des récents appels d’offres en France : 65 €/MWh pour l’éolien terrestre, 60 €/MWh pour l’éolien flottant, 52 €/MWh pour le solaire, …