Lancement du groupe parlementaire « Ecologie Démocratie Solidarité »

Répondre à l’urgence écologique, moderniser la démocratie, réduire les inégalités sociales et territoriales : nous pouvons faire plus et mieux à l’Assemblée nationale. Face à la pandémie de Covid-19 et à toutes ses conséquences, notre pays a besoin d’un engagement politique décuplé, à la hauteur de ces circonstances inédites, pour mener ces combats impérieux et ainsi espérer offrir aux générations actuelles et futures un avenir juste, durable et désirable.

Après le Covid-19, plus rien ne doit être comme avant. Il le faut. Cette épreuve, véritable ouragan sanitaire, sociétal et économique, a violemment révélé toutes les failles et les limites de notre modèle de développement, entretenu depuis des dizaines d’années. Elle nous invite à retrouver d’urgence le sens de l’essentiel : notre souveraineté alimentaire et industrielle, notre sécurité sanitaire, une économie et des emplois de proximité, le renforcement des liens humains et du vivre-ensemble, le respect du vivant, une ambition éducative et culturelle. Face aux immenses défis que sont le dérèglement climatique, l’effondrement de la biodiversité, l’épuisement des ressources naturelles, le chômage de masse, nous devons changer nos modes de vie, lutter contre le « dumping » social et fiscal, favoriser le développement des sciences au service de l’humain, relocaliser notre production par une politique industrielle ambitieuse, construire une communauté de destin pour l’Europe, développer la solidarité internationale. La pandémie que nous affrontons n’appelle pas un nouveau recul des droits sociaux et des exigences environnementales, mais au contraire une ambition forte de transformation sociale et écologique.

Pour y contribuer collectivement, nous créons un nouveau groupe politique à l’Assemblée nationale. Ce groupe, baptisé Ecologie Démocratie Solidarité (EDS) est déposé officiellement ce mardi 19 mai. Il fera entendre sa voix dès la préparation du plan de relance et de transformation de notre pays et de l’Europe.

Ecologie, Démocratie, Solidarité : trois impératifs politiques qui honorent notre mandat d’élus autant qu’ils nous mettent au défi. Trois principes fondamentaux que nous ferons résonner au Parlement et dans le débat public.

Nous serons un groupe de propositions, d’action, de conviction et d’innovation. Un groupe qui ne se laissera pas enfermer dans les postures traditionnelles. Un groupe porte-voix des solutions issues de la société civile et basées sur la connaissance scientifique. Nos propositions seront enrichies par le dialogue constant avec toutes les forces vives de la société : associations, syndicats, entreprises, conventions citoyennes, territoires, laboratoires d’idées…

Entre subir et agir, notre choix est fait. Il nous faut de l’audace, de l’ambition, de 3 Entre subir et agir, notre choix est fait. Il nous faut de l’audace, de l’ambition, de la rupture, de nouvelles règles, des moyens décuplés. Nous agirons pour amplifier la transformation écologique, qui transcende les anciens clivages politiques. Nous contribuerons à rétablir la confiance des citoyens dans la démocratie, notamment en les associant davantage à la décision collective. Nous porterons haut la solidarité et pensons que la réduction des inégalités aggravées par le confinement devra être une priorité de la fin de la législature.

Notre groupe est constitué comme groupe indépendant, ne se situant ni dans la majorité, ni dans l’opposition ; dans la gravité des circonstances, nous voulons être un groupe utile à la France et à l’Europe. Nous pousserons et soutiendrons toutes les décisions à la hauteur des enjeux, mais saurons nous opposer dans tous les autres cas. Nous serons une force exigeante, prête à construire avec le Gouvernement et la majorité chaque fois qu’ils seront à l’écoute de nos propositions, comme avec tous les bancs politiques, pour construire des majorités d’idées afin de donner au progrès écologique et social une chance de réussir.

Notre démarche est ouverte. Nous appelons toutes et tous les députés qui se retrouvent et se reconnaissent dans ce projet collectif, au service des citoyennes et des citoyens, à s’y associer !

– Delphine Bagarry, Députée des Alpes-de-Haute-Provence
– Delphine Batho, Députée des Deux-Sèvres
– Emilie Cariou, Députée de la Meuse
– Annie Chapelier, Députée du Gard
– Guillaume Chiche, Député des Deux-Sèvres
– Yolaine de Courson, Députée de la Côte d’Or
– Jennifer de Temmerman, Députée du Nord
– Paula Forteza, Députée des Français d’Amérique Latine et
des Caraïbes
– Albane Gaillot, Députée du Val de Marne
– Hubert Julien-Laferrière, Député du Rhône
– Sébastien Nadot, Député de Haute-Garonne
– Matthieu Orphelin, Député de Maine-et-Loire
– Aurélien Taché, Député du Val-d’Oise
– Sabine Thillaye, Députée de l’Indre-et-Loire
– Frédérique Tuffnell, Députée de Charente-Maritime
– Cédric Villani, Député de l’Essonne
– Martine Wonner, Députée du Bas-Rhin

Consulter le site du groupe parlementaire Ecologie Démocratie Solidarité