12 403 € dépensés (justifiés dès le 1er €) et 115 lobbys rencontrés : mon bilan de transparence pour le second trimestre 2018

Comme je m’y étais engagé, je présente mon bilan trimestriel détaillé en termes de dépenses d’indemnité et de mandat et de rendez-vous avec les lobbys. L’ensemble de ces informations est en ligne sur le site www.matthieuorphelin.org

Un agenda ouvert publié chaque mois 

Sur le second trimestre 2018, j’ai rencontré 115 représentants d’intérêts (lobbys) : fédérations, acteurs économiques, associations, syndicats… Ces rencontres sont essentielles pour fabriquer la loi, mais j’ai choisi de les rendre publiques pour plus de transparence, de pertinence et pour permettre aux observateurs de mesurer l’empreinte législative des lobbys.

Le récapitulatif de ces rendez-vous reflète les lois ou actions sur lesquelles je me suis particulièrement mobilisé : transports et mobilités (36 acteurs rencontrés), environnement, biodiversité, transition énergétique (23), agriculture et alimentation (14) et logement (14).  La liste des lobbys et des thèmes abordés lors des rencontres est disponible sur le site, avec un moteur de recherche par mots-clefs. [http://matthieuorphelin.org/agenda-ouvert/]

Comment ai-je dépensé mes frais de mandat au second trimestre 2018 ?

De début avril à fin juin 2018, j’ai dépensé 12 403€, soit en moyenne 4 134€/mois, un montant légèrement inférieur au trimestre précédent (13 203€), s’expliquant principalement par de moindres frais liés à la communication. Conformément aux engagements pris, qui vont au-delà des obligations inscrites dans le règlement de l’assemblée, l’intégralité de mes dépenses est justifiée dès le 1er € (soit 355 factures !), et chaque dépense est vérifiée par un expert-comptable.

La répartition des frais par grands postes de dépenses est la suivante :

  • Les frais liés à la permanence parlementaire (location des lieux, fonctionnement lié) représentent un budget mensuel de 954 € (23% du budget).
  • Les frais dits d’hébergement et de repas représentent 23% de mes dépenses (soit 964 €/mois). Cela inclut entre autres une partie des dépenses engagées pour mon hébergement à Paris, ainsi que les frais de repas pris au restaurant de l’Assemblée Nationale, qui correspondent pour partie à des déjeuners de travail auxquels j’invite plusieurs interlocuteurs.
  • Les frais dits de représentation et de réception représentent 21% (soit 857 €/mois) et sont en augmentation. Cette augmentation est due notamment à l’organisation de nombreux petits-déjeuners et déjeuners de travail associant de nombreux acteurs (ce trimestre, sur des sujets tels que la méthanisation, l’huile de palme, la mobilité, la fiscalité écologique…)
  • Les frais de communication et de documentation s’élèvent en moyenne à 413 €/mois, avec une diminution de 42 % par rapport au trimestre précédent.
  • Les frais de déplacements correspondent aux allers-retours Angers-Paris de mes collaboratrices à l’Assemblée, ainsi que mes déplacements dans la circonscription, soit 331 €/mois. [http://matthieuorphelin.org/frais-de-mandat/]